Le tour de l’Irlande – Jour 2

Départ pas trop matinal pour ce tour d’Irlande dans le sens des aiguilles d’une montre. Pour retrouver l’épisode précédent : Le tour de l’Irlande – Jour 1

Le ciel est clément pour ce début de voyage sous la protection du Leprechaun


Quelques vaches traversent un pont

La campagne Irlandaise

La première étape est la ville de Kilkenny dans le compté du même nom. Kilkenny signifie « Eglise de Saint Canice ». C’est une ville artisanale dont la rue principales est bordée de pubs et de restaurants

Le château de Kilkenny

Ce château a été le bastion de la puissante famille Butler de 1391 à 1935

Patrick Street

La porte du château avec les armoiries du 17ème siècle de la famille Butler où l’on peut lire la devise en Français « Comme je trouve ».

« Butler House » est un hôtel assez luxueux qui possède un charmant jardin géorgien

Fuchsia du jardin Géorgien de la « Butler House » et que l’on retrouve un peu partout le long des routes d’Irlande

L’hôtel Hibernian

Une petite boutique de souvenirs

La mairie de Kilkenny avec ses arcades et dont le nom d’origine est « Tholsel » a été construite en 1761.

Ruelle piétonne médiévale dont le sol est fait de marbre noir

Devant la « Ulster Bank Limited », cette dame toute habillée de rouge regarde à droite et à gauche pour traverser la rue et regagner sa voiture rouge.

Des devantures de boutiques colorées

Le Kyteler’s In, un des plus anciens bar d’Irlande.

L’entrée de service d’un restaurant

Smithwick’s Experience Kilkenny: un musée consacré à cette fameuse bière Irlandaise « Smithwick ». C’est ici qu’elle était brassée à l’origine depuis les années 1700 jusqu’en 2014.

La « Rothe House » date de la fin du 16ème siècle et reste un des derniers bâtiment de ce type en Irelande

« Parliament street » est une rue très colorée .

« The Pumphouse » est un pub traditionnel Irlandais situé au 26 Parliament Street

Sculpture représentant St Canice placée devant les escaliers qui permettent de rejoindre la cathédrale de Saint Canice

La tour de la cathédrale de Saint Canice

Le vieux cimetière devant la cathédrale

En descendant la rue pour retourner au centre ville à partir de la cathédrale on aperçoit le haut de la tour de la « Black Abbey »

Statue de la vierge dans le jardin de la « Black Abbey »

Vitrail de la « Black Abbey »

« Black Abbey »

La statue du sculpteur Barry Rafter nommée « Kilkenny hurlers »

Les remparts du château

La visite suivante de ce jour est le « Rock of Cashel » dans le Comté de Tipperary. Au sommet d’un roc de calcaire de 60 mètres de haut se trouve un assemblage de bâtiments de plusieurs époques.

De la route qui conduit au parking on peut voir déjà l’enceinte du château et la chapelle.

En contrebas, dans la plaine, les ruine d’une ancienne église.

Le château qui fut la demeure des rois de Munster a été cédée à l’église en 1101.

La chapelle du Roi Cormac construite entre 1127 et 1134 a été rénovée (pour ne par dire sauvée) très récemment, ce qui explique sa couleur différente des autres bâtiments du site

La chapelle est accolée à la cathédrale et l’espace entre les deux est très réduit

La tour ronde de la cathédrale mesure 28 mètre et date de 1100 environ. Elle est typique des tours rondes Irlandaise avec sa porte située à 4 mètres de hauteur du fait de faibles fondations.

Dans le cimetière on peut marcher sur les anciennes tombes dont certaines sont surmontées de croix celtiques

Le haut de cette croix a été abattu et détruit par la foudre

Le cimetière domine la plaine

L’intérieur de la cathédrale

Une fenêtre de style moyenâgeux avec ses volets particuliers

Les restes de l’original de la croix de Saint Patrick est préservée de l’érosion à l’abri sous une voûte

Un dernier regard sur les remparts du château. On dit que c’est le diable qui a pris un morceau de la montagne et l’a jeté là pour en faire ce rocher de calcaire

La prochaine étape sera consacrée à la visite de la distillerie Jameson à Middleton qui a produit de nombreux Whisky connus d’Irlande mais qui est aujourd’hui convertie en musée. La nouvelle usine de production reste cependant juste à côté.

Elle donne l’heure et est toujours juste pour donner l’heure de prendre un bon verre de whisky !

Anciennes machines agricoles liée à la culture des ingrédients du whisky

Machines agricoles devant le bâtiment de la distillerie

Un ancien camion pour le transport des fûts

La distillerie et ses bâtiments

L’énergie était puisée dans la force de l’eau grâce à cette roue à eau

Le foyer dans lequel était brûlé de la tourbe pour chauffer le gros alambic

Alambic pour distiller le whisky

Les fûts de Paddy sur les camions

Les nouveaux alambics

Les bâtiments de stockage des fûts pour laisser vieillir le whisky

A suivre Le tour de l’Irlande – Jour 3