Un jour à Paris – 22 Août 2013

Cette journée à Paris à été décidée depuis longtemps mais je n’avais aucune idée jusqu’à ce matin de ce que j’allais visiter. C’est avant tout pour faire du tourisme car bien qu’habitant en banlieue parisienne, je ne visite Paris qu’à de très rares occasions.

C’est à la dernière minute que s’est décidé le parcourt à pied : De la place de l’étoile à l’Opéra Garnier.

Au point de départ, l’Arc de Triomphe: Là j’ai une interrogation sur le sens de la sculpture « Le départ des volontaires ». Pourquoi y mettre un nu et pourquoi cette ambigüité sur la nature de la scène car si on regarde bien on y voit quelque chose qui ressemble à des actes sexuels ?

unjouraparis-1

Les Champs Elysées sont pleins de monde et quand je regarde en l’air en marchant je prends le risque de bousculer quelqu’un. Pourtant, en regardant vers le ciel un drapeau qui ne trouve pas de vent pour flotter attire mon regard.

unjouraparis-2

Un peu plus loin c’est dans une vitrine que crois reconnaitre dans l’avant d’une Peugeot 401 un autre étendard : celui d’une époque où l’automobile était reine et promettait de l’emploi.

unjouraparis-17

C’est du passé révolu et aujourd’hui sur cette magnifique avenue un « Paradoxe » me confirme que nous vivons une époque particulière.

Unjouraparis-3

Cette avenue est pleine de surprises pour qui veut bien regarder. La porte d’entrée de « Ladurée » reflète un enfant qui semble heureux et insouciant de la scène précédente. Mais « Ladurée » ne peut que refléter l’insouciance, non ?

unjouraparis-4

Je ne sais pas pourquoi mais j’ai toujours associé cette marque avec les aéroports. C’est curieux parce qu’aujourd’hui cette association vient de se révéler encore plus évidente grâce à cette magnifique statue du Général Charles De Gaulle !

unjouraparis-5

Ma promenade me conduit devant le Palais de l’Elysée mais je ne vois pas les fastes de la République dont on m’a déjà parlé. Moi je vois cette image mécanique et je me dis que c’est un symbole bien trouvé ! Pour ceux qui voudraient comprendre ce que je veux dire par là, n’hésitez pas à m’écrire !

unjouraparis-6

Je continue mon parcours rue du faubourg Saint-Honoré. Cette rue est mythique  et j’y découvre que l’on peut mettre Paris en bouteille ou avoir envie de suivre une inconnue. C’est sans doute la magie de l’endroit !


unjouraparis-7unjouraparis-8

 

La place Vendôme offre un spectacle de travaux en cours sans intérêt mais on peut y voir cohabiter des styles de plusieurs époques.


unjouraparis-10 unjouraparis-9

 

La place de l’Opéra est comme toujours surchargée de monde et de véhicules. Inutile de s’y attarder et je prends le métro pour aller au Sacré Coeur.
unjouraparis-11

 

Je suis un peu contrarié lorsque j’entre dans l’édifice car on me demande de ranger mon appareil photo dans mon sac. Je râle un peu mais mon expérience d’autres lieux similaires me rend compréhensif: imaginer des centaines d’appareils photos avec leur flash et leurs bips sonores sans arrêt dans un tel lieu n’est pas concevable et inutile de demander à leurs utilisateurs de les couper, ils ne savent généralement pas le faire ! Je me contente donc des quelques détails extérieurs.

unjouraparis-12 unjouraparis-13 unjouraparis-14

Je cherche à fuir les touristes et me dirige vers l’église Saint-Pierre où je me repose du tumulte de la rue. Cette église est une des plus anciennes de Paris et pour moi elle est plus accueillante que le Sacré Coeur. En sortant, j’en profite pour conclure ma journée avec deux photos qui ne sont qu’un pâle reflet de la beauté du lieu.


unjouraparis-15 unjouraparis-16

STZ Paris 22 août 2013

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*